À quand l'arrivée de la Nouvelle Gauche portugaise ?

le
0
À quand l'arrivée de la Nouvelle Gauche portugaise ?
À quand l'arrivée de la Nouvelle Gauche portugaise ?

Sorti sur blessure face à la Russie, Raphaël Guerreiro ne devrait pas participer à la demi-finale contre le Chili. Un gros coup dur pour le Portugal qui n'a pas vraiment d'options pour remplacer son unique latéral gauche de niveau international.

En difficulté depuis l'élection de François Hollande à la tête de la présidence de la République en 2012, la gauche traditionnelle française tente de se réinventer après des élections présidentielles et législatives catastrophiques. Fini le PS, bonjour la " Nouvelle Gauche ". Attentif à ce qu'il se passe en France, le Portugal devrait lui aussi s'inspirer de cette remise en question de la gauche. Non pas pour ses politiciens, qui dominent l'Assemblée de la République grâce à une alliance inédite entre le PS, le Parti communiste et la gauche radicale, mais pour sa sélection nationale. Car, si à droite le présent et le futur semblent assurés, à gauche le présent reste fragile et l'avenir très incertain.

Guerreiro, seul au monde


Mondial 2014. Arrivé au Brésil grâce à un Cristiano Ronaldo de gala en barrages face à la Suède de Zlatan Ibrahimovi?, le Portugal se présente avec un seul latéral gauche de métier : Fábio Coentrão. Malheureusement, celui qui squatte le couloir gauche portugais, avec brio, depuis 2009 se blesse dès le premier match contre l'Allemagne. Derrière, Paulo Bento bricole en testant André Almeida et même Miguel Veloso au poste de piston défensif gauche. Raté, la Selecção se fait dégager dès la phase de poules. Le sélectionneur portugais, lui, passera l'été avant de se faire remplacer par Fernando Santos en septembre 2014. Après s'être appuyé sur les anciens pour ses premières rencontres, " O Engenheiro " offre une petite cure de jouvence à son équipe. Alors à Lorient, Raphaël Guerreiro en profite pour gratter une place au poste de latéral gauche, laissé vacant par un Fábio Coentrão en chute libre.

Raphaël Guerreiro, enfant du 93

Dès les premiers matchs du natif de Blanc-Mesnil, les supporters de la Selecção sont sous le charme et adoptent très vite ce Franco-Portugais qui ne parle pas encore tout a fait la langue. Problème, la question du poste n'est pas réglée pour autant. Car, si Guerreiro enchaîne les bonnes performances, l'actuel joueur du BvB n'est pas

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant