À Qayyarah, la base de reconquête de Mossoul

le
0
Un membre des forces de police fédérales irakiennes monte la garde sur un talus qui protège la base militaire de Qarayyah, à 30 km de Mossoul.
Un membre des forces de police fédérales irakiennes monte la garde sur un talus qui protège la base militaire de Qarayyah, à 30 km de Mossoul.

D'épais nuages noirs se sont emparés du ciel irakien. Ce n'est pas une tempête qui se prépare, mais de la fumée émanant des champs de pétrole que Daech a brûlés avant d'abandonner son territoire aux forces irakiennes. La vaste plaine désertique de Ninive est un champ de ruines. De part et d'autre de la route principale ne surgissent que des maisons éventrées et des carcasses de voitures brûlées. Quelques tentes apparaissent pourtant derrière les tranchées de sable fortifiées.

Elles ont été dressées par des membres des forces de la mobilisation populaire (Hashd Shaabi), les redoutables « milices chiites » qui participent activement à la reconquête du pays? et terrorisent les populations sunnites par leurs nombreuses exactions. Symbole de leur foi inébranlable, les drapeaux à l'effigie de l'imam Ali, vénéré par les chiites, ornent leur habitat de fortune. Derrière leurs snipers, les « Hashd » guettent la moindre menace à quelques kilomètres de leurs positions. Gare à quiconque s'écartant des sentiers battus. D'imposants véhicules blindés noirs font craqueler l'asphalte récemment coulé sur le chemin. Ils se présentent en rang devant une barrière automatique gardée par des militaires.

Reprise à Daech

Nous sommes à Qayyarah, base située à 30 kilomètres de Mossoul. Reprise aux djihadistes cet été, elle est désormais le principal point d'appui logistique des forces irakiennes dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant