A propos du terrorisme, François Fillon évoque « une forme de guerre mondiale »

le
0
François Fillon à Rosny-sous-Bois le 11 avril 2015.
François Fillon à Rosny-sous-Bois le 11 avril 2015.

Dans le « Journal du dimanche », l’ancien premier ministre juge que les Français de confession musulmane doivent être en première ligne contre le totalitarisme islamique.

François Fillon (Les Républicains, LR), l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, estime dans le Journal du dimanche du 24 juillet, qu’« une forme de guerre mondiale » est engagée et que « la société française tout entière doit se mobiliser contre le totalitarisme islamique ». Il estime en outre que la France doit « imposer avec autorité » les valeurs de la République aux musulmans.

« Nous sommes entrés dans une forme de guerre mondiale qui s’étend de l’Asie du Sud-Est jusqu’à l’Afrique occidentale, en passant par le Proche-Orient. Une fois passée l’émotion, la tentation, c’est de faire comme si on pouvait rentrer tranquillement chez soi en espérant qu’il n’y ait plus d’attentats. Sauf que l’organisation Etat islamique [EI] – qui nous fait la guerre – ne connaît ni faiblesse ni trêve », déclare-t-il à l’hebdomadaire.

Tout en concédant que l’expression est « forte » et rappelle « la première et la seconde guerre mondiale », le candidat à la primaire de la droite voit dans le djihadisme « un mouvement totalitaire, comme le nazisme, [qui] emploie les mêmes ressorts : imposer par la force au reste du monde un mode de vie et de pensée ». Face à cette menace, « nous avons à juste titre choisi de riposter militairement », ajoute le député de Paris, membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale.

Pour le retour de la double peine Interrogé sur des mesures qui pourraient être prises en France en plus de l’état d’urgence et du nouveau renforcement de ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant