À Pavie, les Chinois sont déjà partis

le
0
À Pavie, les Chinois sont déjà partis
À Pavie, les Chinois sont déjà partis

En 2014, cette modeste équipe de troisième division italienne se trouvait dans une situation financière catastrophique. Le salut vint alors d'un groupe d'investisseurs chinois. Deux ans plus tard, ils ont déjà mis la clé sous la porte.

On l'appelle la Lomellina, un petit coin de Lombardie faisant partie du département de Pavie. Il regroupe une cinquantaine de communes et est un des greniers à riz de l'Europe. Ainsi, quand les Chinois ont débarqué dans le coin, les boutades ont fusé, d'autant que Zanchi, le précédent propriétaire, bossait justement dans ce secteur. La Pingy Shanghai Investment avait évidemment d'autres projets : "C'est une zone qui nous intéresse avec Milan tout proche et l'Expo universelle, l'achat du club s'est fait de façon successive. L'objectif étant surtout de monter une Academy qui puisse former joueurs et entraîneurs chinois." Voici ce que déclarait David Wang lors d'une interview à calcioefinanza.it. Le bonhomme joue la carte de la franchise. De bon augure. Et pourtant...

Serie B, Serie A, Ligue des champions et Serie D


"Des Napolitains avec les yeux bridés, et je suis originaire de Capri", Gianmarco Fiory n'y va pas par quatre chemins. Comme tous ses coéquipiers, ce gardien de 26 ans a perdu gros dans l'affaire, trois mois de salaire et même une année de contrat. Aujourd'hui, le Pavia Calcio n'est plus, il renaitra de ses cendres sous un autre nom, une, voire deux, divisions plus bas : "J'ai été un des premiers joueurs à négocier avec la nouvelle propriété il y a deux étés. Je n'étais pas franchement convaincu, des Chinois qui viennent investir dans une équipe de Lega Pro, j'étais sceptique. J'ai alors choisi la Juve Stabia pour rester vers chez moi. À mi-saison, Pavia était en tête, une grosse équipe avait été montée, je me suis dit que c'était finalement du sérieux et j'y suis allé. Et puis, ils payaient très bien pour une D3" Longtemps première, la formation lombarde se fait reprendre au finish par Novara et bascule en play-off, qu'elle perd au premier tour contre Matera. Le dénouement final n'enlève rien à une des meilleures saisons de l'histoire du club. Mr Zhu, le grand patron, voit grand, il a promis la Serie B rapidement, la Serie A dans la foulée et la Ligue des champions dans cinq saisons. Bon, il exagère, mais monter d'un cran serait déjà une belle chose de faite. Un objecti dans les cordes, or, à l'intersaison, les mouvements au sein de l'effectif et de l'organigramme se multiplient. Fiory pourrait se contenter de montrer du doigt l'étranger de service mais il…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant