À Pau, l'UMP ne laisse pas le champ libre à Bayrou

le
3
Les instances du parti ont investi un nouveau candidat, Éric Saubatte, pour mener la campagne des prochaines municipales à Pau, où le président du MoDem, qui réserve encore sa décision, devrait concourir.

Rien n'est décidément simple dans le dossier palois. L'UMP avait investi Nicolas Patriarche pour les municipales de mars prochain à Pau. Mais le décès de Jean-René Bellocq, candidat pressenti de l'UMP pour la mairie voisine de Lons, a changé la donne. Patriarche, originaire de cette ville de l'agglomération paloise, y mènera finalement le combat. Sur le papier, ce désistement arrangeait notamment ceux qui, à l'UMP, militent pour ne pas opposer de candidat à une éventuelle campagne de François Bayrou. Alain Juppé a notamment plaidé en ce sens publiquement en accordant tout son soutien au président du MoDem s'il souhaitait se lancer dans les municipales. Échange de bons procédés, le MoDem girondin soutenant l'ancien premier ministre pour un nouveau mandat de ma...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.delan le mercredi 16 oct 2013 à 13:40

    On se demande si l'UMP a encore sa raison : Bayrou lui a fait perdre la présidentielle et va maintenant le soutenir : l'UMP se fait HARA-KIRI à chaque occasion !!

  • janaliz le mercredi 16 oct 2013 à 11:23

    Je crois que Juppé n'est pas près d'avoir ma voix si un jour il se présente quelque part. Laisser la place à cet arnaqueur de Bayrou. Cela relève de la trahison. Ce type nous a collé sur le paletot un incapable dandinant venu de la banquise. Alors dehors et définitivement !

  • M199100 le mercredi 16 oct 2013 à 11:20

    Non ; BAYROU a favorisé l'élection de HOLLANDE : la loi du talion doit s'appliquer sans aucune exception.