À Paris, un immeuble transparent pour les étudiants

le
0

VIDÉO - Le bâtiment a été conçu avec le moins de béton possible pour le maximum de place possible. En partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, Le Figaro Immobilier vous fait découvrir comment il a été dessiné.

De l’efficacité. Et de la transparence. Voilà les deux maîtres mots pour qualifier ce complexe comprenant 110 logements étudiants et 30 logements sociaux et locaux d’activité. Le complexe est situé dans le XIXe arrondissement, au croisement de la rue de l’Ourcq - à deux pas du canal éponyme - et de la rue de Thionville. C’est le cabinet Lacaton & Vassal Architectes qui s’est chargé de dessiner ce bâtiment. Le Figaro Immobilier, en partenariat avec le Pavillon de l’Arsenal, centre d’urbanisme et d’architecture de Paris et de la métropole parisienne, vous fait découvrir, comment les architectes ont pensé ce bâtiment.

«La structure est calée au minimum: le minimum de béton possible pour le maximum d’espace et de volume possible. Une recherche de l’efficacité maximum de l’ossature et de grandes portées qui vont jusqu’à 10 ou 11 mètres», explique Anne Lacaton, qui est l’une des architectes qui s’est chargé du projet... Et pour cause. Dans ce projet, ce n’est pas l’extérieur qui importe. Tout se passe à l’intérieur! «On a essayé de dilater au maximum la surface des logements, soit par la surface habitable elle-même et aussi par des surfaces additionnelles comme ces jardins d’hiver mais aussi des balcons et des terrasses. Ensuite on a un séparatif pour séparer un appartement de son voisin, le reste n’est que 100% de transparence», décrit Jean-Philippe Vassal, l’autre architecte du projet.

Laisser passer l’air et la lumière

De la transparence donc, et de l’ouverture! Car ce qui caractérise ce complexe, c’est aussi une liberté totale de l’air et de la lumière. «Un échange permanent entre le dehors et le dedans», selon les mots des deux architectes. Il est vrai que la localisation de l’immeuble - à deux pas du parc de la Villette et des Buttes Chaumont - jouit d’une jolie vue sur l’ensemble de la capitale. «On peut voir Paris qui se dévoile: reliefs, silhouettes, immeubles...», conclut Jean-Philippe Vassal.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant