À Paris, nouvelle salve d'inauguration de HLM dans les quartiers chics

le
8

Cela se déroule près de la place Vendôme ou sur les Champs-Élysées. Trois immeubles comprenant 51 logements sociaux ont été inaugurés. Coût total de l’opération : 16,5 millions d’euros.

La mixité sociale est l’un des termes les plus à la mode en matière de logement ces derniers temps. Et au nom de cela, la ville de Paris multiplie les inaugurations de logements sociaux, dans les quartiers les plus chics de la capitale. Un nouveau tour de vis a eu lieu hier: trois immeubles sociaux, soit 51 logements au total, à proximité de la célébrissime place Vendôme, du Palais Royal et des Champs-Elysées... Rien que cela!

«Ces opération vont permettre d’accroître la part de logements sociaux dans les arrondissements du centre et de l’ouest de Paris», a déclaré au journal Metronews Ian Brossat, l’adjoint (PCF) à la mairie de Paris, qui a live-tweeté en grande pompe sur le réseau social Twitter ses inaugurations. «Des HLM à deux pas des Champs-Elysées, nous on peut. Inaugurés à l’instant!», tweete-t-il notamment. «Inauguration de HLM près de la Place Vendôme. Une gardienne d’immeuble qui vivait dans une loge découvre son futur logement. Émotion», renchérit-il, à peine une heure plus tard.

Et ce n’est pas fini. L’adjoint au Logement précise également à Metronews que d’autres initiatives du même acabit seront planifiées à l’occasion du Conseil de Paris du mois de juin. Ian Brossat rappelle avoir l’ambition de créer «7400 logements sociaux à Paris en 2015, dont 48 % dans la zone déficitaire». Des ambitions qui symbolisent la volonté de la Ville de Paris de rééquilibrer l’offre de logements sociaux entre les quartiers populaires et les quartiers riches... Ces projets ne sont évidemment pas partagés par tous les parisiens. À titre d’exemple: la lutte organisée par les habitants du quartier Raspail-Montparnasse (dans le XIVe), qui souhaitent avoir un droit de regard sur la réhabilitation de leur quartier, où est notamment prévu la création d’environ 300 logements sociaux sur le site d’un hôpital désaffecté.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le mardi 2 juin 2015 à 16:54

    remarquer pour les pauvres a qui on loue ces apart, une solution: sous louer au prix du marché, ça fera de sacré revenus sans rien faire … je postule ;-)

  • M1945416 le mardi 2 juin 2015 à 16:47

    et avec cet argent là, ils auraient pu construire combien de logement en banlieue ?

  • M1945416 le mardi 2 juin 2015 à 16:43

    combien on pari que la sélection des personnes qui vont y habitez sera intransigeante, et qui sait peut-être que c'est de la famille ou des amis des "politiques " qui vont y être loger , bref comme plein de monde dans les hlm, alors qu'ils auraient rien a y faire..

  • faites_c le mardi 2 juin 2015 à 16:29

    L'avantage de cette politique, c'est que bientôt les Champs Elysées et la place Vendôme ne seront plus considérés comme des quartiers chics et auront été désertés par les personnes ayant de l'argent! Je ne suis pas sur que la ville de Paris sera gagnante à ce jeu de c...

  • faites_c le mardi 2 juin 2015 à 16:28

    Désolé Cresus57, mais M5138424 a parfaitement compris qu'on fout l'argent des impôts des français par les fenêtres à Paris! 323 000 euros par logement c'est plus que ce que peut mettre un cadre moyen dans son logement sauf à prendre un emprunt sur 50 ans! D'un autre côté, l'avantage c'est que les ROM seront sur place pour faire leur boulot de pickpockets!

  • mcarre1 le mardi 2 juin 2015 à 15:32

    Ils ont besoin d'autant de HLM que ça dans Paris pour leurs copains du parti?

  • cresus57 le mardi 2 juin 2015 à 14:48

    "323 000 euros par logement HLM l'opération est censé être amortie en combien de siècles ?" Vous n'avez pas compris, on parle de logement social, pas de marchand de sommeil...

  • M5138424 le mardi 2 juin 2015 à 14:42

    323 000 euros par logement HLM l'opération est censé être amortie en combien de siècles ?