À Paris, NKM se prépare pour le sprint final

le
0
La candidate UMP souhaite trouver un nouvel élan en mettant l'accentsur la fiscalité et la sécurité et en misant sur une campagne de proximité.

«Je n'ai pas fait un pari raisonnable, j'ai fait un pari passionnel!» Bousculée à l'heure d'une constitution des listes compliquée avec l'intégration des centristes, meurtrie par l'AVC qui a touché son père, moquée sur les réseaux sociaux pour ses propos sur «les moments de grâce» dans le métro, défiée par certains de son propre camp qui avouent ne plus croire à la victoire, Nathalie Kosciusko-Morizet garde les yeux fixés sur Paris, son objectif.

La candidate UMP attend pourtant la trêve de Noël avec impatience. À désormais trois mois de l'élection, la députée ne ralentira son rythme de campagne que l'espace de quelques heures familiales. Elle ira, comme durant ses années de ministre, à la rencontre des personnes isolées ou en souffrance. Mais au moins l'esprit ouaté des fêtes lui offrira du répit, avant le rebo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant