À Paris, les propriétaires sont plus que jamais des cadres et des patrons

le
0

INFOGRAPHIE - Il y a 10 ans les cadres et chefs d’entreprise représentaient moins d’un acheteur parisien sur deux contre près des deux tiers actuellement. Les ouvriers et employés tendent à disparaître parmi les nouveaux propriétaires.

À Paris, les ouvriers et les employés, c’est fini! Ce phénomène, on le perçoit depuis des années mais les notaires l’ont quantifié à l’occasion de leur dernier point de conjoncture trimestriel. Selon leurs statistiques, les propriétaires d’appartement ancien dans la capitale sont plus que jamais des cadres et dirigeants d’entreprises. Si la tendance s’observe partout en région parisienne, c’est vraiment dans la capitale intra-muros qu’il est le plus impressionnant.

Désormais (chiffres de 2015), 63% des acquéreurs d’un logement parisien sont issus de cette catégorie socioprofessionnelle contre 48% dix ans plus tôt. Un bond qui s’est fait au détriment des professions intermédiaires qui ont fondu de 8 points (de 29 à 21%) tandis que les ouvriers baissent quasiment de moitié (passant de 13 à 7%). Il est vrai que sur cette même période, le prix du mètre carré parisien est passé de 5200 euros à près de 8000 euros. Une hausse qui rend très difficile l’accession pour les ménages intermédiaires et quasiment impossibles pour ceux à revenus modestes.

Les cadres et leur fief de l’Ouest

Comme dans Paris, la part des employés et des ouvriers est en fort recul (-8 points) en petite couronne. Un phénomène qui se retrouve bien dans l’Ouest puisqu’ils reculent de 7 points dans les Hauts-de-Seine pour tomber à 11% en 2015. Dans ce fief des CSP+ les dirigeants d’entreprise et cadres pèsent 53% des acheteurs (+13 points) contre seulement 30% en Seine-Saint-Denis (+ 9 points).

De son côté, la grande couronne conserve un peu plus de diversité des catégories socioprofessionnelle. Les prix y sont restés plus raisonnables et la sociologie des lieux s’en est trouvée moins bouleversée. Les CSP+ n’y ont progressé que de 3 points et les employés et ouvriers restent très présents (29% des acquéreurs) même s’ils reculent aussi (-4 points).

Au global, en Ile-de-France, les cadres et dirigeants représentent 44% des acquéreurs (+ 10 points) contre 28% pour les professions intermédiaires (-5 points) et 17% pour les employés et ouvriers (- 7 points).

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant