À Paris, les maires d'arrondissement restent mal connus

le
0
Les électeurs parisiens ne s'intéressent pas encore au scrutin de mars 2014, mais savent qu'il donnera lieu à un duel Hidalgo-NKM.

Boissons fraîches, sourires et convivialité, la campagne s'est poursuivie en juillet pour Nathalie Kosciusko-Morizet qui sillonnait récemment la place Saint-Paul à la rencontre des Parisiens. Des Parisiens parfois surpris de rencontrer la candidate UMP en pleine rue pour son opération «NKM près de chez vous».

Les différents candidats sont déjà bien engagés dans la bataille pour la mairie de Paris. Qu'il s'agisse d'Anne Hidalgo au PS, de Nathalie Kosciusko-Morizet à l'UMP, de Christophe Naj­dovski chez les écologistes, de Marielle de Sarnez au MoDem, de Danielle ­Simonnet au Parti de gauche, de Wallerand de Saint-Just au FN, ou du dernier en date, Christian Saint-Étienne à l'UDI, les partis ont lancé l'offensive. Mais qu'en est-il des principaux intéressés, les électeurs parisiens?

L'échéance semble encore lointaine pour...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant