À Paris, les concierges seront formés aux premiers secours

le
1

La Ville de Paris prévoit de former d’ici à 2020 près de 2000 gardiens d’immeubles aux premiers secours, une idée née après les attentats de 2015. La première session se tient ce vendredi à l’Hôtel de ville de Paris.

Habitués à dépanner les résidents de leur immeuble en cas d’absence, les gardiens peuvent dans certains cas extrêmes réellement sauver des vies. C’est l’un des enseignements des attentats parisiens de novembre 2015 où plusieurs concierges avaient secouru des victimes lors de cette sombre soirée. Sept concierges avaient d’ailleurs été décorées de la médaille de bronze de la Ville de Paris, à l’occasion de la première journée des gardiens d’immeuble organisée par la mairie.

Dans le cadre de cette rencontre, les représentants de la Ville ont noté la volonté de la part de gardiens d’immeubles d’être mieux formés aux gestes qui sauvent. Une demande qui correspondait aussi parfaitement aux attentes de la Croix Rouge et de la Protection civile, à la recherche de relais efficaces auprès de la population.

Accidents du quotidien et victimes du terrorisme

C’est ainsi que quelque 2000 gardiens d’immeubles de la Ville de Paris devraient être formés aux premiers secours d’ici à 2020, avec une première «promotion» de 500 qui se retrouveront ce vendredi à l’Hôtel de Ville, a annoncé mercredi la mairie de Paris. Cette formation «répond à deux enjeux majeurs. D’une part, celui du contexte terroriste que nous connaissons depuis l’année dernière, d’autre part les accidents du quotidien pour lesquels les gardiens d’immeubles peuvent être amenés à intervenir rapidement», a indiqué Ian Brossat, adjoint PCF en charge du logement de la maire PS de Paris Anne Hidalgo.

Les formations par session de deux heures seront assurées par la Protection Civile et la Croix Rouge. Ces formations se feront sur le temps de travail et uniquement sur la base du volontariat, précise-t-on au cabinet de Ian Brossat. Pour les prochaines sessions, dont les dates ne sont pas encore arrêtées, les bailleurs devront signaler leur intérêt par courrier et s’il y a plus de 500 candidats (la contenance maximale de la salle des fêtes de l’Hôtel de ville), des tirages au sort seront organisés pour constituer les groupes à former.

Pas d’autre initiative en France pour l’instant

Du côté du Syndicat national indépendant des gardiens d’immeubles, on estime que l’initiative va dans le bon sens tout en déplorant de ne pas avoir été associé du tout à cette décision. «La mairie ne nous a prévenus de rien, explique Philippe Dolci, vice-président du syndicat. Tant qu’il ne s’agit pas de jouer les auxiliaires de police mais d’intervenir auprès de blessés, de malades ou de personnes âgées, c’est une bonne chose.» Le responsable reconnaît par ailleurs qu’aucune réflexion de ce genre n’a encore été menée dans d’autres villes à travers la France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c il y a un mois

    Effet d'annonce de Mme Hidalgo complètement pipeau. Au cas où certains ne le sauraient pas ce type de formation existe depuis plus de 25 ans et a toujours été gratuite et ouverte à tous. Pourquoi les concierges ne se sont pas inscrits avant à ces sessions??? A ma connaissanc, la durée de la formation pour valider un dipl^ome SST (et donc pouvoir intervenir) n'est pas de 2 heures mais de 8 heures.