À Paris, le XVIe s'agace des salons  de massage équivoques 

le
0
Une quarantaine de salons aux prestations douteuses auraient vu le jour dans l'arrondissement, au grand désespoir des riverains.

«Bientôt, on va se renommer la rue Saint-Denis !», s'emporte Inger, une commerçante de la rue Boileau (XVIe arrondissement). Car, depuis deux ans, le quartier a vu naître de nombreux salons de massage asiatiques, aux méthodes parfois un peu douteuses. Comprendre : qui proposent des prestations sexuelles. Jusqu'ici, l'arrondissement, aux yeux de la Mairie, avait été épargné, ce type d'établissement se concentrant plutôt dans l'est de Paris. «Là, depuis quelques mois, tout le quartier en est envahi, ça pousse comme des champignons», se désole la commerçante.

Rien que dans cette rue, située à quelques encablures du métro Exelmans, on compterait désormais, selon la Mairie du XVIe, deux salons où se déroulerait ce genre de pratique. Vitres fumées, jeunes masseuses en tenue légère, parlant à peine le français, prestations de cinq heures moyennant 300 euros... Pour les riverains, l'activité de ces instituts ne fait aucun doute.

«Tout le quartier ne parle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant