À Paris, le procès de la transmission du Sida

le
0
Hicheim Gharsallah, 34 ans, comparaît à compter de mardi pour «administration de substance nuisible» devant la cour d'assises de Paris après avoir délibérément transmis le virus du sida à sa compagne.

Le procès d'un homme de 34 ans, Hicheim Gharsallah, mis en examen pour «administration de substance nuisible» avec pour circonstances aggravantes la préméditation, s'ouvre mardi devant la Cour d'assises de Paris. Il est en détention provisoire depuis trois ans. Le jeune homme comparaît pour avoir délibérément transmis à sa compagne le virus du sida. Il a longtemps nié les faits avant de finir par reconnaître ses fautes. Il est également poursuivi pour avoir imposé des rapports non protégés à deux autres de ses compagnes, en 2005, puis 2008.

L'affaire qui va être jugée à Paris fait suite à une plainte de l'ancienne compagne de Hicheim Gharsallah qui, en juillet 2004, découvre qu'elle est séropositive. La jeune femme entretient alors une relation depuis neuf mois avec son concubin.

Alors qu'il se sait séropositif depuis quatre ans, Hicheim Gharsallah s'est bien gardé de l'avertir et lui a imposé des rapports sexuels non protégés, une à deux fois par jour. L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant