A Paris, le permis peut coûter deux fois plus cher qu'à Lille

le
0
A Paris, le permis peut coûter deux fois plus cher qu'à Lille
A Paris, le permis peut coûter deux fois plus cher qu'à Lille

Terminé le papier rose plié dans le portefeuille! Le permis de conduire change définitivement d'aspect à partir du 16 septembre. Désormais pas plus grand qu'une carte de crédit, il sera également équipé d'une puce électronique capable d'indiquer en temps réel lors des contrôles routiers quel genre de conducteur nous sommes. Une petite révolution pour ce sésame qui représente le premier examen de France par son nombre de candidats. La catégorie B (pour la voiture) est en effet détenue par plus de 40 millions d'automobilistes!

Pour autant, ce permis nouvelle version ne fera pas taire les polémiques. L'association de défense des consommateurs CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) publie ce matin une nouvelle enquête réalisée auprès de 447 auto-écoles (sur les 11000 recensées dans l'Hexagone). Dans ses conclusions, que « le Parisien » - « Aujourd'hui en France » s'est procurées en exclusivité, l'enquête fait en effet apparaître de graves manquements de la part de nombreux professionnels du secteur. Si le niveau d'exigence, garant de notre sécurité sur les routes, n'est pas remis en cause, la CLCV dénonce un manque criant de transparence en matière de tarifs et de pratiques.

Des délais et des taux de réussite disparates

En cause, notamment, l'affichage des prix. Alors que les auto-écoles ont l'obligation légale de les accrocher de manière visible à l'extérieur, les prix sont, dans un tiers des cas, incomplets ou incompréhensibles. Quand ils ne sont pas, dans 10% des cas, tout simplement inexistants. « S'il veut comparer les prix, le consommateur n'a pas d'autre choix que d'entrer dans les locaux, où il risque de se retrouver face à un professionnel au discours commercial rodé et de perdre toute possibilité de signer en connaissance de cause », indique la CLCV.

L'enquête met aussi en lumière des forfaits trop souvent inadaptés qui plombent la facture finale. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant