À Paris, la traque des «serial tagueurs»

le
0
En 2010, 149 individus ont été mis en cause pour avoir tagué dans les transports d'Ile-de-France. À l'instar de «Rask», arrêté à Boston, ils sont jeunes et bien insérés.

L'arrestation du tagueur français «Rask» à Boston ? Une «bonne nouvelle» pour le groupe «tag» de la sous-direction régionale de la police aux transports (SDRPT), qui connaît déjà le jeune homme pour vingt dégradations commises dans la capitale.

Car Maxime Bezat, 25 ans, actuellement incarcéré dans une prison de la banlieue de New York pour des tags réalisés outre-Atlantique, était jusqu'ici considéré comme l'un des trente plus importants tagueurs sévissant dans Paris.

Des profils comme celui de «Rask», les quatre policiers du groupe «tag» y sont régulièrement confrontés. En 2010, 149 individus ont été mis en cause pour avoir tagué dans les transports d'Ile-de-France. Avec, la plupart du temps, des dizaines de tags à leur actif. Parfois, certains vont plus loin encore : en juin, les policiers mettaient ainsi la main sur «Skeez», un Français âgé de 29 ans, accusé d'avoir commis… 755 tags. Pour un préjudice estimé ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant