À Paris, la gauche espère profiter des dissensions à droite

le
0
Les socialistes de la capitale jugent avec sévérité, et délectation en même temps, la manière dont Nathalie Kosciusko-Morizet gère sa campagne municipale.

Officiellement, l'entourage de la candidate socialiste à la mairie de Paris, Anne Hidalgo, se garde bien de se réjouir des dissensions au sein de la droite parisienne dont pâtit Nathalie Kosciusko-Morizet. En substance: «On n'a pas de commentaire à faire.» Mais tous pensent à voix feutrée que «la droite parisienne est travaillée par les dissensions internes depuis des années». Un élu socialiste explique que le conflit est «ouvert entre la jeune génération de l'Est parisien et les barons des VIIIe, XVe et XVIe arrondissements de la capitale. Ces conflits-là étaient connus, mais NKM n'a pas su les apaiser.»

Porte-parole adjoint de la candidate socialiste, le communiste Ian Brossat juge que la situation à droite «n'est pas surprenante: la droite parisienne est vérolée depuis longtemps. Elle est en proie a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant