À Paris, la future tour Triangle ne tourne pas encore rond

le
5
Problèmes d'ombre, de transports? Malgré l'avis positif rendu par le commissaire enquêteur, des réserves subsistent autour du projet de gratte-ciel de 180 mètres, prévu dans le XVe arrondissement.

La tour Triangle, qui doit culminer à 180 mètres de haut du côté du Parc des expositions (XVe) d'ici à 2017, vient de franchir une nouvelle étape... à l'arraché. Alors que la consultation concernant la révision simplifiée du plan local d'urbanisme (PLU) sur le secteur de la porte de Versailles - dans la capitale, le plafond est fixé depuis 1977 à 37 mètres de haut maximum - s'est achevée le 20 décembre dernier, le commissaire-enquêteur vient seulement de rendre son rapport à la Ville de Paris. Et son verdict, après ces trois longs mois de réflexion, est pour le moins mitigé.


Car s'il a émis un avis favorable à ce projet de tour de bureaux porté par Unibail et conçu par le cabinet d'architectes Herzog & de Meuron, il l'a néanmoins assorti de trois réserves. Le commissaire-enquêteur s'interroge notamment sur l'impact négatif que pourrait avoir la tour Triangle sur le Parc des expositions. «Pour l'édifier, il va falloir amputer de près de 7000 m2 le hall 1, qui accueille entre autres le Salon nautique ou celui de l'agriculture. Or c'est ici que l'exploitant réalise sa plus grosse marge», pointe Bertrand Sauzay, président de l'Association pour le développement harmonieux de la porte de Versailles et de ses environs (Adahpe).«Sur 51.000 m2 au total, cela ne représente que 12 % de superficie en moins, rétorque Élisabeth Borne, directrice de l'urbanisme à la Mairie de Paris. D'ailleurs, à l'exception du Mondial de l'automobile, la plupart des grands organisateurs de salon nous ont déjà assuré que ça ne leur posait pas de problème. L'intérêt de la Ville n'est pas de sacrifier le Parc des expositions pour la tour Triangle ou inversement, mais de créer de la cohérence.»

Une question d'ombre

Le commissaire-enquêteur insiste par ailleurs afin qu'une réflexion globale en matière de transports soit menée sur l'aménagement du quartier, où doit atterrir également le Pentagone à la française, à quelques encablures. Au dernier Conseil de Paris, fin mars, l'élu Vert Yves Contassot s'était déjà inquiété de «la dégradation des conditions de circulation pour celles et ceux qui ont déjà du mal à se déplacer dans un quartier desservi par un simple tramway et une seule station de métro». Réponse de la Mairie: des études plus poussées seront bientôt menées.


Dernière réticence du commissaire-enquêteur, l'impact environnemental de ce gratte-ciel qui devrait accueillir à terme près de 5000 salariés. À commencer par les problèmes d'ensoleillement. «La forme même du triangle limitera l'ombre portée sur les voisins», avait pourtant assuré Jacques Herzog, lors de la présentation du projet à la presse. Or, les études actuelles montrent que quatre immeubles au moins du boulevard Victor seraient impactés. «En plus, les simulations ont été réalisées au printemps, alors que l'ombre est plus importante en été, constate Bertrand Sauzay. D'une manière générale, cet édifice est antiécologique. L'avantage d'une tour, c'est d'occuper peu de terrain, d'avoir une petite toiture et d'offrir beaucoup de mètres carrés. Là, c'est tout le contraire.» À la Mairie, on assure que l'édifice respectera le plan «climat» mis en place par Bertrand Delanoë. «C'est le boulot du porteur de projet de trouver des solutions», estime Élisabeth Borne.

Prochaine étape: le choix du nouveau gestionnaire du Parc des expositions et la révision simultanée du PLU, qui devrait intervenir à l'été 2013. Un regroupement qui permettra, selon la Ville, de lever la première réserve du rapport.

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le mercredi 11 avr 2012 à 07:41

    Accessoirement, je trouve ça génial que la directrice de l'urbanisme s'appelle Borne. C'est comme si un maire s'appelait pot-de-vin !

  • bordo le mercredi 11 avr 2012 à 07:39

    Un triangle ! Encore un truc de franc-macs !

  • e.t le mercredi 11 avr 2012 à 04:18

    Encore un truc qui finira racheté à bon prix par le quatar ? Bonne chance aux voisins pour la lumière ...

  • manta92 le mardi 10 avr 2012 à 16:44

    Comme d'habitude avec Mr Delanoé, il faut tout faire en dépit du bon sens, du bon gout et de l’intérêt des parisiens... La politique PS en somme...

  • lorant21 le mardi 10 avr 2012 à 15:14

    le discours de a mairie de paris c'est de dire qu'il y a trop de bureaux et pas assez de logments à paris (ce qui est exact). sa politique c'est le contraire. évidement, cela rapporte.