A Paris, la fronde des tacots

le , mis à jour à 07:00
1
A Paris, la fronde des tacots
A Paris, la fronde des tacots

Elle avait prévenu. Elle n'a pas l'intention de laisser passer les restrictions de circulation dans les rues de Paris, sans faire de vagues. Ce matin, l'association 40 Millions d'automobilistes va déposer cinquante premiers recours devant le tribunal administratif de Paris au nom de conducteurs de vieilles voitures s'estimant lésés par les mesures mises en place dans la capitale. 620 autres plaignants suivront. Par vague de 50 tous les mois.

 

L'association espère obtenir de la mairie le paiement de dommages et intérêts pour atteinte « à la liberté d'aller et venir » et préjudice lié à « la décote des véhicules », détaille M e Jean-Baptiste Iosca, son avocat. « S'ils ont une voiture antérieure à 1997, Parisiens ou banlieusards n'ont plus le droit d'entrer ou de quitter Paris depuis le 1 er juillet, détaille Pierre Chasseray, délégué général de l'association. Comme le véhicule ne peut plus rouler, son propriétaire va essayer de le vendre. Et comme ils seront plus nombreux sur le marché de l'occasion, ils vont perdre de la valeur. » Rappelant les calculs du cabinet d'expertise BCA, il estime la décote à 1 250 € en moyenne.

 

670 automobilistes se sont rapprochés de l'association pour obtenir une compensation. Souvent des ménages aux revenus modestes, répartis entre Paris et la banlieue, qui utilisent leur véhicule quotidiennement, d'après 40 Millions d'automobilistes. « C'est le plus délirant car on touche justement ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter un autre véhicule », s'insurge Jean-Baptiste Iosca. Il accuse la mairie de n'avoir « proposé aucune alternative. Pas même un parking ».

 

« C'est une politique de la dictature, s'indigne Pierre Chasseray. L'automobiliste n'a pas acheté de la drogue dure... mais un véhicule ! » L'association appelle d'autres propriétaires à rejoindre le site Remboursemabagnole.com avant que les pouvoirs publics ne commencent à sanctionner ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 12 mois

    La dictature "socialiste" est insupportable. Il est temps d'en finir, maintenant, on sait où ça mène.