À Paris, l'UMP cherche dans la douleur une sortie de crise

le
0
Suite à la défaîte du Sénat, la droite de la capitale n'en finit pas de régler ses comptes.

«La situation est grave au niveau national. En aucun cas nous ne devons envenimer les choses à Paris...» Président du groupe UMP au Conseil de Paris, l'ancien ministre Jean-François Lamour tâche depuis 72 heures de «rassembler» les élus alors que les appels au changement sont pressants. Et chez certains, s'accroît l'idée qu'ils pourraient être «pris en otages sur le champ de bataille opposant le premier ministre François Fillon au secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé pour la présidentielle de 2017...»

«Fillon est furieux du rôle joué par Copé contre son implantation à Paris», croit savoir un proche de la fédération. Fillon et Copé déjeuneront pourtant ensemble lundi. Au menu, quelques explications, alors que des fillonnistes accusent le patron de l'UMP de n'avoir pas mis toute son énergie à désamorcer la bombe Pierre Charon, élu dimanche en dissidence, ce que dément Copé.

Panafieu craint pour les législatives et 2014

Le nouveau ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant