À Paris, l'hôtel de La Salle a été vendu un peu plus de 30 millions d'euros

le
0

Cet hôtel particulier, reconverti en luxueux bureaux, a connu en dix ans trois propriétaires successifs. Une foncière vient de le racheter à la société de Gérard Lhéritier contrainte de le céder.

Situé à Paris, rue de l’Université, près de la rue des Saint-Pères, l’hôtel de La Salle a connu une vie immobilière quelque peu mouvementée ces dernières années. Le fonds Carlyle qui en était propriétaire depuis 2005 l’a en effet vendu en 2012 à Gérard Lhéritier. Celui que l’on appelait parfois l’empereur des manuscrits s’offrait ce magnique hôtel particulier du XVIIe qui avait été complètement rénové. Un des joyaux dont Paris a le secret, qui est inscrit à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques.

L’histoire s’est accélérée puisque, trois ans plus tard, l’hôtel de La Salle vient à nouveau de changer de mains. En dix ans, il aura ainsi connu trois propriétaires successifs. Cette dernière transaction résulte d’ailleurs directement des déboires de la société de Gérard Lhéritier, Aristophil, spécialisée dans l’expertise et la commercialisation de manuscrits. Depuis le début de l’année, elle est placée sous l’autorité d’un administrateur judiciaire, Gérard Philippot, et l’hôtel particulier a été mis en vente.

C’est la foncière LFPI Reim détenue par des caisses de retraite qui en est le nouveau propriétaire. Elle a acquis pour une trentaine de millions d’euros ce bien de 1700 m² réaménagé en luxueux bureaux modernes, l’immeuble offre aussi de magnifiques pièces de réception et il est en très bon état.

Cet ancien hôtel où résida Cambacérès, puis le duc et de la duchesse de La Salle, avait été construit à l’origine pour Thomas de Bragelonne, premier président au Parlement de Metz. «Cet hôtel sera bientôt proposé à la location, à moins que nous décidions d’installer notre siège à l’intérieur», explique au Figaro Frédéric Lemos, le président de LFPI Reim qui estime avoir fait un bon investissement. La foncière est une entité du groupe LFPI, un gestionnaire d’actifs présent également dans le private equity, l’asset management et l’hôtellerie, en Europe commeaux Etats-Unis.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant