À Paris, l'affaire Leonarda peut peser sur le vote PCF

le
0
L'expulsion de la lycéenne s'est invitée dans le vote des militants communistes parisiens concernant leur stratégie d'alliance avec le PS en vue des municipales de mars.

Les drapeaux du MJCF, le Mouvement des jeunes communistes, ceux du PCF et du Front de gauche ont flotté dans le cortège parisien en défense des lycéens expulsés. Secrétaire national du PCF, Pierre Laurent était là en soutien jeudi, et Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, vendredi. Parmi ces manifestants, de nombreux adhérents de la fédération PCF de Paris, appelés à voter depuis jeudi soir, jusqu'à samedi, sur leur stratégie d'alliance ou non avec le PS en vue des municipales de mars. L'affaire Leonarda peut-elle influencer le cours du vote alors qu'une quarantaine de cadres parisiens PCF ont déjà voté à 67 % pour une liste d'union dès le premier tour avec la candidate PS, Anne Hidalgo? Danielle Simonnet, tête de liste du Parti de gauche à Paris, ­«espère vraiment» que l'expulsi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant