A Paris, devant le Bataclan, l'horreur et les yeux rougis

le
0

Abasourdis devant la "boucherie" du Bataclan ou les yeux humides rue de Charonne, les passants présents aux abords des lieux des attentats de vendredi soir à Paris peinaient samedi 14 novembre, "choqués", à réaliser la violence de ces attaques sans précédent. Durée: 01:19

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant