À Paris, 34 kiosques historiques vont être rénovés

le
0

INFOGRAPHIE - Ces kiosques sont de styles et d’époques variées, et ont accompagné l’Histoire de la ville de Paris. Ils sont aujourd’hui tombés en désuétude... mais se préparent à une nouvelle vie!

Les Parisiens auront ce qu’ils veulent. Conformément au vote lors du premier Budget Participatif, la ville de Paris lance la rénovation de 34 kiosques situés dans ses parcs et jardins. La mairie s’est engagé à lancer la réalisation des projets 2014 dès cette année, afin que les Parisiens puissent voir très rapidement les projets pour lesquels ils ont voté. Après l’annonce début avril des 41 murs qui seront végétalisés dans le cadre du projet «Des jardins sur les murs», la maire de Paris, a dévoilé hier les 34 kiosques qui seront rénovés, conformément au projet «Des kiosques pour faire la fête.» Les 34 kiosques sont de styles et d’époques variés.

Où se situent-ils? De part et d’autre de Paris. Et aucun arrondissement - ou presque! - n’est épargné. Seuls les Ier, IIe, Ve, VIe, XIVe arrondissements ne sont pas concernés. Parmi les kiosques concernés, on retrouve des squares et parcs déjà bien connus des Parisiens, comme les Buttes Chaumont (XIXe), le Champ de Mars, aux pieds de la Tour Eiffel, dans le VIIe arrondissement, ou encore le jardin des Champs-Élysées, dans le VIIIe arrondissement. Après rénovation, ils pourront s’animer chaque année, pendant les beaux jours, en accueillant des activités culturelles et/ou sportives.

L’utilité d’antan retrouvée

Ces kiosques sont les héritiers des «pavillons chinois», qui furent très à la mode au XVIIIe siècle. Ils sont devenus des éléments familiers du paysage de la capitale, et ont accompagné l’Histoire de Paris au fil des décennies. Ils ont également joué un rôle important dans l’accès des Parisiens à la musique et à la culture... avant de tomber progressivement en désuétude. Seuls quelques-uns d’entre eux accueillent encore aujourd’hui des concerts ou des événements gratuits.

«Dans les prochaines semaines, nous allons leur redonner vie en les rénovant et en les ouvrant pendant les beaux jours à toutes les pratiques: musique, danse, théâtre, marionnettes, jeux, démonstrations et pratiques sportives», annonce Pénélope Komitès. «Au-delà de ces remises en état et des améliorations matérielles, nous allons agir pour démultiplier leurs usages, en les transformant en de véritables lieux de convivialité», ajoute-t-elle. Après rénovation, ces kiosques retrouveront une part de leur utilité d’antan: des lieux de création et de répétition pour les troupes d’artistes professionnels ou amateurs, des espaces de détente, des jeux abrités pour les enfants, des lieux de spectacles pour mimes et marionnettes, de danse, de démonstration et de pratique sportive...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant