A Oslo, on manque de déchets, alors on en importe !

le
0
A Oslo, on manque de déchets, alors on en importe !
A Oslo, on manque de déchets, alors on en importe !

C'est pour le moins insolite. Alors que l'on ne cesse de nous montrer des images de décharges à l'air libre un peu partout dans le monde, et que les déchets polluent les océans, la ville d'Oslo n'a pas assez de déchets, et en importe pour combler ce manque.

Nous avons tous encore en tête ces images de déchets ménagers s'amoncelant dans certaines villes du sud de la France ou d'Italie. La capitale norvégienne n'a pas ce problème. A l'inverse, ses habitants sont tellement disciplinés quand il s'agit de trier leur déchets et de les recycler qu'ils n'en produisent pas assez.

Naturellement, nous aurions tendance à penser que même peu de déchets signifie encore trop de déchets. Mais la ville d'Oslo raisonne différemment. En effet la ville a construit des centrales de cogénération qui produisent de l'électricité et de la chaleur à partir de déchets. Et comme ses habitants n'en produisent pas suffisamment, elle est aujourd'hui obligée d'importer des déchets en provenance du Royaume Uni et de Suède.

Le problème se pose dans plusieurs pays d'Europe du Nord, qui combinent une population peu importante et adepte du recyclage avec un nombre de centrales valorisants les déchets très importante. Le marché européen des déchets et une aujourd'hui une réalité. Stockholm, par exemple, se fait livrer des déchets en provenance de certaines municipalités norvégiennes. L'enjeu financier devient important. A quand un marché mondial?

Lire la suite

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant