A Orléans, Macron se démarque avec son hommage à Jeanne d'Arc

le , mis à jour à 19:32
1
A Orléans, Macron se démarque avec son hommage à Jeanne d'Arc
A Orléans, Macron se démarque avec son hommage à Jeanne d'Arc

Son discours était attendu, notamment pour les petits messages qu'il pouvait y délivrer alors qu'on lui prête des ambitions présidentielles... Emmanuel Macron a rendu ce dimanche après-midi un hommage à Jeanne d'Arc à Orléans (Loiret).

Dans un discours d'une dizaine de minutes, il a salué un personnage qui «comme notre hymne et notre drapeau», est «notre histoire commune, ce qui nous a fait et nous tient ensemble. Comme une flèche (...) sa trajectoire est nette, Jeanne fend le système, elle brusque l'injustice qui devait l'enfermer». Mais «il n’y a pas de femme ou d’homme providentiels. Il n’y a que l’énergie du peuple et le courage de ceux qui se jettent dans l’action», a continué Emmanuel Macron qui vient de lancer son mouvement En Marche !.  

VIDEO. Macron : Jeanne d'Arc «fend le système»

«Elle était un rêve fou, elle s'impose comme une évidence», a encore lancé l'ex-banquier devenu conseiller du président François Hollande, puis ministre, devant plusieurs centaines de personnes réunies au pied de la cathédrale d'Orléans pour les 587es fêtes johanniques.

VIDEO. Emmanuel Macron: Jeanne d'Arc «fend le système»

Macron : «Réconcilier "les France"»

Jeanne «est dans cette France déchirée, coupée en deux, agitée par une guerre sans fin qui l'oppose au royaume d'Angleterre. Elle a su rassembler la France pour la défendre, dans un mouvement que rien n'imposait. Et alors même que la France n'y croyait pas, se divisait contre elle-même, elle a eu l'intuition de son unité, de son rassemblement», a salué celui dont le mouvement n'est «ni à droite ni à gauche».

Pour l'avenir de la France, le ministre de l'Economie puise dans l'Histoire pour appuyer son argumentaire : «Il ne suffit pas d'aimer les gens pour réussir, ni même de se faire aimer d’eux : il faut leur faire confiance. Cette même leçon d’unité a tenu ensemble les soldats de Valmy, les tirailleurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 7 mois

    Macron ne rassemble pas la gauche et la droite. Il rassemble la gauche et la haute finance.