A Orléans, le preneur d'otage s'est rendu

le
0
L'ex-plombier d'une soixantaine d'années a relâché l'homme qu'il retenait depuis la mi-journée dans les locaux de la Communauté d'agglomération. Il aurait voulu «faire un coup médiatique». Avec un témoignage vidéo exclusif d'iTélé

Vers 19 heures, le forcené qui retenait un agent de la Communauté d'agglomération d'Orléans en otage depuis midi, a fini par se rendre. Durant toute la journée, les locaux, situés en centre-ville, ont été cernés par les forces de l'ordre qui, conjointement avec du personnel de la préfecture, avaient entamé des négociations avec le forcené. Les policiers du Raid, le préfet et le directeur de la police départementale s'étaient rendus dans le quartier, bouclé par les forces de l'ordre. L'homme s'est rendu aux policiers sans violence, et son otage, directeur de la voirie au sein de cet organisme, a été relâché sain et sauf.

Le forcené, Mohamed Jouad, ancien militant socialiste ensuite passé à droite, ancien plombier, est âgé d'une soixantaine d'années. Il serait connu pour quelques coups d'éclats, jusqu'ici sans gravité, dans les milieux politiques orléanais.

Son otage, Jean-Pierre Degorgue, responsable départemental pour l'intercommunalité, a été relâché

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant