À Nice, Montgolfier s'en prend à Estrosi

le
0
Un banal accident lors d'une intervention de police nourrit une polémique entre le procureur de Nice et le maire.

Un combat à fleurets mouchetés vient de s'engager entre le procureur et le maire de Nice. Le premier, Éric de Montgolfier, en poste depuis treize ans dans la capitale azuréenne, reproche en substance au second, Christian Estrosi, député UMP et ancien ministre, d'en faire trop avec sa police municipale, présentée comme la «première de France», avec ses quelque 380 agents et sa vidéoprotection high-tech.

Le prétexte est tout trouvé: une banale intervention des municipaux qui s'est soldée, le 18 septembre 2010, il y a plus d'un an, par un accident de la route dans le nord de la ville, leur voiture percutant une Twingo qui a fini sa course en heurtant un passant, le blessant à la cheville. Éric de Montgolfier a décidé, après une enquête qu'il a menée en personne, de poursuivre pour blessures involontaires le policier municipal tenu pour responsable de l'accident. Au fond, que s'est-il passé? «La police municipale a été appelée sur les lieux d'une double tentative

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant