À Nice, le devoir de mémoire

le
0
Sur la Promenade des Anglais, le 15 octobre 2016.  
Sur la Promenade des Anglais, le 15 octobre 2016.  

Sur la Promenade des Anglais ou sur la colline du Château?? Une ?uvre horizontale, verticale, végétale, minérale?? La ville, à ce jour, a reçu une soixantaine de projets d'artistes ? dont certains très connus ? pour un monument commémorant la tragédie du 14 juillet. C'est l'ancien ministre de la Culture Jean-Jacques Aillagon, très attaché à Nice, qui présidera au choix, au sein du comité de suivi mis en place le 1er décembre par la municipalité. Ce comité, sous la direction de Christian Estrosi et Philippe Pradal, rassemble les associations de victimes et les professionnels, afin de valider toutes les décisions (sociales, médicales, psychologiques, symboliques?) post-attentat.

Après avoir décidé de «?sanctuariser?» la Prom' en détournant ou reportant tous les événements (15 par an) qui s'y déroulaient habituellement, la municipalité commence à travailler sur une grande cérémonie de commémoration le 14 juillet 2017. Les collectivités ont versé des aides d'urgence aux 42 commerces de la Prom' (600 000 euros) et aux entreprises en difficulté pour compenser une perte de chiffre d'affaires évaluée à 2 millions d'euros. La Ville a, par ailleurs, fait un don de 100 000 euros à chacune des grandes associations nationales de victimes du terrorisme ? Fenvac (Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs) et AVFT (Association française des victimes de terrorisme).

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant