A Nice, Dante ne veut plus faire la Comédie

le
0
A Nice, Dante ne veut plus faire la Comédie
A Nice, Dante ne veut plus faire la Comédie

Durablement touché par l'échec monumental du Brésil en demi-finale du mondial 2014, le défenseur central brésilien débarque sur la Côte d'Azur après une saison mitigée à Wolfsburg. Mais grâce à Lucien Favre et son projet de jeu ambitieux, il pourrait bien définitivement retrouver le sourire sous le soleil de Nice.

C'était un soir maudit de juillet 2014. Une demi-finale de Coupe du monde en forme de cauchemar éveillé pour toute une équipe et toute une nation. Dante, titulaire dans l'axe central en raison de la suspension de Thiago Silva, est plongé le temps de 90 minutes dans ce qui s'apparente au neuvième cercle de l'enfer. Le Brésil est piétiné par l'Allemagne, 7-1. La plus lourde défaite à domicile de l'histoire de la Seleção. Après un Mondial irrespirable, où ils n'auront cessé d'être accablés par les critiques, les joueurs Auriverde, de Neymar à David Luiz en passant par Marcelo, vont chercher un peu de sérénité en club. Mais pas Dante, qui évolue en Allemagne, au Bayern Munich qui plus est, et pour qui il devient éminemment plus difficile de prendre de la distance avec cette cuisante humiliation.

Youtube

Le début de la Saudade


Le désastre du Mondial brésilien marque le début de la régression du défenseur central brésilien au plus haut niveau. Joueur incontournable du onze du Bayern pendant deux saisons consécutives, vainqueur de la Ligue des champions 2013 avec le Rekordmeister , Dante va voir son statut connaître une lente érosion. Le problème est double. Mental, en premier lieu. A Munich, Dante est entouré d'Allemands fraîchement champions du monde. Et ceux-ci n'ont vraisemblablement pas le triomphe modeste. Au point que le Brésilien doit leur demander de se calmer un peu sur le chambrage: "J'ai parlé avec les Allemands du Bayern, et particulièrement à Thomas (ndlr: Muller), je lui ai dit qu'on pouvait rigoler sur n'importe quoi, mais pas sur ça, ça ne me fait pas rire. Ce chambrage n'est pas sain" expliquait-il début 2015 au journal brésilien O Globo. [BR…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com