A New York, Sarkozy dit aspirer à une nouvelle vie

le
3
NICOLAS SARKOZY PARLE DE NOUVELLE VIE
NICOLAS SARKOZY PARLE DE NOUVELLE VIE

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy, dont la rumeur d'un retour à l'avant-scène alimente en France les chroniques politiques, a confié lors de sa première conférence d'ex-président à New York qu'il aspirait à "une nouvelle vie".

Le prédécesseur de François Hollande, qui n'est sorti de sa réserve qu'une fois, en août dernier, pour appeler à une action internationale pour arrêter la répression en Syrie, a participé jeudi à une conférence, fermée à la presse, organisée par une banque d'investissement brésilienne, BTG Pactual.

Europe 1 a diffusé vendredi un enregistrement de la quasi-intégralité de l'intervention de Nicolas Sarkozy, qui aurait duré une cinquantaine de minutes.

L'ancien président, répondant à des questions, a évoqué la crise européenne mais s'est aussi livré à quelques confidences à la fin de son propos.

"Je vais vous dire quelque chose qui est une confidence : la politique, c'est vraiment très dur parce qu'on est attaqué à chaque instant et en même temps, c'est un grand honneur", a-t-il notamment déclaré.

"Je m'appelle Sarkozy, un nom pas très français. Je n'ai jamais bu une goutte d'alcool de ma vie, en France! Et les Français m'ont élu président", a-t-il poursuivi sur le ton de la plaisanterie.

"Je pense que la vie, pour vous comme pour nous, sera de moins en moins une vie tout entière consacrée à un secteur", a-t-il souligné.

Affirmant ne pas ressentir d'amertume, il est revenu sur sa défaite le 7 mai dernier face au socialiste François Hollande.

"J'ai gagné une fois et j'ai perdu une autre fois. C'est la vie. Je ne m'en plains pas".

"Je veux maintenant une nouvelle vie, mais pas une vie seulement pour faire des conférences. Vous savez, moi ce que j'aime, ce n'est pas la politique. Ce que j'aime, c'est faire. Faire dans la politique ou faire ailleurs", a-t-il ajouté.

Une phrase qui ne lève pas les interrogations sur les intentions futures de Nicolas Sarkozy qui, selon Le Canard enchaîné, aurait confié à l'un de ses visiteurs éprouver la nécessité "morale" de se présenter à l'élection présidentielle de 2017.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2941863 le vendredi 12 oct 2012 à 15:50

    Chatnour, très bien résumé ... LOL

  • chatnour le vendredi 12 oct 2012 à 14:43

    Revenez ! viiiiiiiiiite ! on n'en peut plus de l'inénarrable illusionniste qui occupe l'Elysée cette semaine ! La révolution, ça doit venir maintenant ! La rue, c'est dans la rue que nous parviendrons à les f.outre dehors, lui et toute sa clique de tragi-comiques !

  • M9388280 le vendredi 12 oct 2012 à 13:48

    non merci.