À New Delhi, le premier ministre chinois joue la détente

le
0
Malgré la récente réactivation du contentieux frontalier entre les deux pays, Li Keqiang consacre à l'Inde sa première visite officielle.

Le Dragon contre l'Éléphant. C'est souvent ainsi que l'on décrit les relations entre les deux géants que sont la Chine et l'Inde. À l'occasion de la visite du premier ministre chinois Li Keqiang, du 19 au 21 mai, Pékin et Delhi veulent laisser de côté leurs différends et rêver ensemble d'un «continent asiatique fort» portant la croissance de demain.

Alors que certains experts s'alarment et spéculent sur l'évolution négative des relations entre les deux pays, l'ambiance est plutôt sereine à en croire le premier ministre chinois. «Mon intérêt pour l'Inde remonte à 27 ans lorsque pour la première fois j'ai visité ce pays. Ce sont ces très beaux souvenirs que j'ai gardés qui me l'ont fait choisir pour ma première visite officielle», a-t-il expliqué mercredi dernier. De son côté Manmohan Singh, le premier ministre indien,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant