A Neuilly, Sarkozy ne fait plus rêver

le
5
A Neuilly, Sarkozy ne fait plus rêver
A Neuilly, Sarkozy ne fait plus rêver

Imogène profite des derniers rayons de soleil de la saison. Il fait encore bon en terrasse, sur la place du marché de Neuilly-sur-Seine, où elle aime depuis quarante ans siroter son café-crème. Une actualité la chagrine pourtant. Dimanche aura lieu le premier tour de la primaire de la droite. « Je n'ai pas compris cette idée de primaire, tempête-t-elle. C'est juste pour faire comme les socialistes... Mon candidat n'aurait pas dû en passer par là. » Avec quelques amis, elle forme le dernier carré sarkozyste, dans cette ville, où, élu maire à 28 ans, l'ancien chef de l'Etat a régné sans partage de 1983 à 2002. Depuis, le vent a tourné sur l'ancienne « sarkozie ». Il y eut d'abord le revers des municipales de 2008, où le candidat soutenu par le chef de l'Etat a dû s'incliner face au divers droite Jean-Christophe Fromantin. Aux départementales de 2015, Jean Sarkozy lui-même, élu sortant, avait préféré s'abstenir au vu des sondages lui prédisant un échec cuisant.

 

« Les gens ici n'ont jamais pardonné à Sarkozy d'avoir tenté de placer son fils à la direction de l' Epad (NDLR : établissement public chargé de l'aménagement du quartier d'affaires de La Défense), souligne cette infirmière libérale à la retraite. J'ai voulu me manifester pour tracter, mais bon, on perd de son élan. Il faut être lucide, il ne gagnera pas... »

 

Près des étals du marché, Charles Marceau, 72 ans, dont seize passés à Neuilly, fait le même constat. « On a envie que ça change, Sarkozy on l'a assez vu, attaque-t-il. Moi, je vais voter Fillon, c'est celui qui a le langage le plus clair, il a su marquer sa différence. Et puis il ne change pas tout le temps d'avis. »

 

L'ancien fief de Nicolas Sarkozy en pincerait-il pour son ex-Premier ministre ? Oui, à en croire les libraires de la ville. Le samedi 5 novembre, François Fillon s'est arrêté à la librairie Lamartine pour une séance de dédicaces : « Nous avons vendu ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9244933 il y a 3 semaines

    En 2009 Nicolas Sarkozy a essayé –heureusement en vain- de mettre son fils Jean, 23 ans et en 2ème année de droit (!), sans aucune expérience, à la tête de l’EPAD, établissement public avec un budget de 115 M€. Des pratiques dignes des pires républiques bananières. Pas étonnant que Neuilly et beaucoup d’autres ne veuillent plus de lui.

  • jean-648 il y a 3 semaines

    C'est pas seulement à Neuilly qu'il ne fait plus rêver....

  • M7097610 il y a 3 semaines

    balkany-sarkozy-ceccaldi : direction prison

  • M1461628 il y a 3 semaines

    Un candidat douteux doublement mis en examen comme Sarkozy en rempart du FN….Soyons sérieux !!!

  • M1461628 il y a 3 semaines

    Le député-maire de Levallois-Perret, Patrick Balkany, a de nouveau été mis en examen début octobre pour des soupçons de dissimulation de son patrimoine au fisc, via des sociétés à l'étranger, a appris l'AFP jeudi de sources proches du dossier.Le 5 octobre, les juges d'instruction qui enquêtent sur son patrimoine l'ont mis en examen notamment pour blanchiment de corruption et de fraude fiscale aggravée "par le caractère habituel", a indiqué à l'AFP l'une des sources.