À Neuilly, l'UMP veut laver l'affront

le
0
Face au maire UDI Jean-Christophe Fromantin, une candidature de Michèle Alliot-Marie est envisagée.

À l'UMP, personne n'a oublié le psychodrame des municipales de Neuilly-sur-Seine en 2008. La campagne ratée d'un conseiller de l'Élysée, David Martinon, investi par l'UMP ; l'émergence de la liste de Jean-Christophe Fromantin, soutenue par le fils du président, Jean Sarkozy, qui avait dans un premier temps fait campagne pour le candidat officiel de l'UMP. Puis le retrait en catastrophe de Martinon qui a permis au parti de soutenir Fromantin, non sans provoquer l'émergence d'une nouvelle liste dissidente, menée par un adjoint au maire. Et finalement l'élection de Fromantin, comme un camouflet au c½ur de la Sarkozie.

Six ans plus tard, alors que le maire de Neuilly, élu député des Hauts-de-Seine face à l'UMP, louvoie entre sa vice-présidence à l'UDI et la promotion de son label pour les candidats indépendants, l'UMP prépare un nouveau round. En vertu de...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant