A Nantes, plus de dix mille partisans de la «réunification de la Bretagne»

le
0
A Nantes, plus de dix mille partisans de la «réunification de la Bretagne»
A Nantes, plus de dix mille partisans de la «réunification de la Bretagne»

Pour la troisième fois depuis avril, les partisans d'une «réunification de la Bretagne» manifestaient ce samedi à Nantes. Plusieurs milliers de manifestants - entre 13 000 et 30 000 - ont défilé pour réclamer le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne. Dans le cortège les symboliques drapeaux bretons noirs et blancs se mêlaient aux bonnets rouges et aux chapeaux ronds traditionnels. Avec en tête plusieurs dizaines de joueurs de biniou, derrière une banderole proclamant : «Nous sommes une nation».

C'est la mobilisation la plus importante depuis le lancement du débat sur la réforme territoriale engagée par le gouvernement. Le président de Bretagne Réunie, Jean-François Le Bihan, acclamé par la foule dans une marée de «gwenn ha du», les drapeaux bretons noirs et blancs s'est félicité d'une «mobilisation sans précédent». Lors des deux précédents rassemblements, 5 500 puis 8 500 personnes avaient défilé selon la police.

Nantes : 10 000 Bretons pour son rattachement à la Bretagne

Un important dispositif de forces de l'ordre mobilisé

Même si les précédentes manifestations n'ont pas donné lieu à des débordements, un important dispositif de forces de l'ordre a été mobilisé. Dans une ambiance bon enfant, toutes générations confondues, les manifestants ont pacifiquement envahi peu avant 15 heures la «place de la Petite Hollande» au centre de Nantes, débordant par leur affluence les nombreux stands de crêpes et de cidre avant d'écouter les organisateurs.

Parmi les personnalités présentes, le chanteur Alan Stivell a déclaré être là «pour défendre la Bretagne qui va disparaître» et appelé de ses voeux le «nouveau tigre celtique en Europe que serait la Bretagne» à cinq départements si la Loire-Atlantique quittait les Pays-de-la-Loire pour rejoindre la Bretagne. 

VIDEO. Nantes : mobilisation monstre pour la réunification à la Bretagne

Une occasion historique de revenir sur cette ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant