À Munich, une Fête de la bière "presque" normale

le
0
Les forces de sécurité ont fait en sorte que les buveurs de bière et les migrants ne se rencontrent pas. 
Les forces de sécurité ont fait en sorte que les buveurs de bière et les migrants ne se rencontrent pas. 

Les 1 000 c?urs en pain d'épice se vendent très bien. Au lieu des messages un peu mièvres habituellement écrits en sucre sur ces Lebkuchen, un seul mot séduit les buveurs : « Toleranz ». Le commerçant a ainsi voulu rappeler aux visiteurs que Munich vivait actuellement une période un peu particulière de son histoire. Le produit de la vente de ces biscuits sera d'ailleurs intégralement reversé à l'association catholique Caritas qui est très active pour venir en aide aux demandeurs d'asile qui continuent à chercher refuge en Allemagne. Ce stand est bien un des seuls qui montre que la 182e édition de la Fête de la bière, qui s'est ouverte samedi et qui se terminera le 4 octobre, n'est pas un « cru » habituel.

À moins d'un kilomètre de la Theresienwiese, cet ancien pré aujourd'hui recouvert de bitume qui abrite depuis 1810 cette quinzaine bien arrosée qui célèbre le mariage de la princesse Therese von Sachsen-Hildburghausen et du prince de Bavière Ludwig, des centaines de migrants continuent d'arriver chaque jour par train à la gare centrale. Pour éviter que les fêtards à la tête lourde et à l'haleine chargée ne croisent près des voies de chemin de fer des Syriens ou des Afghans musulmans et peu portés sur l'alcool, les forces de l'ordre ont, encore une fois, fait les choses comme il faut. Les demandeurs d'asile sont en effet conduits à la sortie nord de la Hauptbahnhof où les attendent des dizaines de volontaires ainsi que les bus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant