A Moscou, Madonna défend les Pussy Riot

le
0

MOSCOU (Reuters) - A Moscou pour un concert et l'ouverture d'une franchise de son club de fitness, Madonna a défendu lundi les trois membres du groupe "Pussy Riot", qui risquent sept ans de prison pour hooliganisme.

Les trois jeunes femmes sont poursuivies pour avoir chanté une prière contre Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur en février dernier.

"Je suis contre la censure et tout au long de ma carrière, j'ai toujours défendu la liberté d'expression", a déclaré la star américaine.

"Je suis évidemment convaincue que ce qui leur arrive (aux Pussy Riot) est injuste", a-t-elle dit à Reuters Television.

"J'espère qu'elles n'auront pas à purger sept années en prison. Ce serait une tragédie. Je crois que l'art doit être politique. Historiquement, l'art a toujours reflété ce qui se passe dans la société."

D'autres artistes comme Sting ou les Red Hot Chili Peppers ont également appelé à la clémence de la justice russe dans ce dossier.

Le président Vladimir Poutine lui-même a estimé jeudi que les jeunes femmes ne devraient pas être jugées trop durement.

Le procès de Maria Aliokhina, 24 ans, Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, et Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans, a débuté le 30 juillet devant le tribunal de Khamovniki et le verdict pourrait être rendu cette semaine.

Alissa de Carbonnel, Kiryl Sukhotski; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant