À Moscou, les opposants protestent de nuit

le
0
Le mouvement de contestation du nouveau partage du pouvoir entre Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev organise des campements itinérants dans la capitale.

Moscou

Rien ni personne ne les délogera. Ni les arrestations expéditives, ni les «provocateurs» venus faire le coup de poing, ni la pluie d'orage qui détrempe leur campement itinérant. «Je suis venu pour rester», explique calmement Gueorgii Albourov, jeune militant anticorruption, sans cesser de filmer sur son smartphone. Il est de ceux qui arpentent en tous sens le pavé moscovite, la police sur les talons et le compte Twitter en alerte, pour protester contre le tour de passe-passe exécuté par Vladimir Poutine. Mardi, la Douma a en effet confirmé Dmitri Medvedev au poste de premier ministre au lendemain de son départ du Kremlin, avec le soutien de 299 députés sur 450.

Après une première journée, qui s'est soldée par l'arrestation de quelque 120 personnes, deux à trois cents manifestants ont d'abord trouvé un peu de répit lundi soir sur la place de Kitaï Gorod, juste en face de l'administration présidentielle. Tapis de sol, couvertures, thermos de thé: en un t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant