A Montreuil, insultes, affaires et dissidences

le
0
VIDÉO - Le climat politique dans la deuxième ville de Seine-Saint-Denis ne cesse de se dégrader depuis 2008. En cause : la multiplication des ambitions à gauche et la gestion contestée de la maire sortante Dominique Voynet.

«Pauvre type...» Il n'est pas rare que les insultes fusent dans la grande salle boisée qui héberge les réunions du conseil municipal de Montreuil. Lors de la dernière séance, le 26 septembre, l'invective a été lancée, dans un soupir, par la maire en personne. Dominique Voynet répondait ainsi à l'élu d'opposition apparenté PS Alexandre Tuaillon, qui pointait sa responsabilité suite à la publication d'un rapport de la chambre régionale des comptes épinglant la gestion du budget municipal. «Une intervention de caniveau», a tranché la maire.

Il est plus de minuit et j'ai dit "pauvre type" à un élu qui faisait une intervention de cani...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant