À Montréal, Hollande prêche la lutte contre le terrorisme

le
2
François Hollande devant le Parlement canadien, lundi.
François Hollande devant le Parlement canadien, lundi.

En visite d'État au Canada, le président François Hollande a estimé lundi devant le Parlement canadien, théâtre d'une fusillade il y a moins de deux semaines, que "face au terrorisme, il n'y a pas de place pour le renoncement, pour la concession ou pour la faiblesse". "Le terrorisme menace les valeurs pour lesquelles nos nations se sont bâties", a ajouté François Hollande devant les députés et sénateurs canadiens réunis en session extraordinaire, salué par des applaudissements.

Pour cela, "la France et le Canada agissent ensemble pour prendre leurs responsabilités", a indiqué le président français, en faisant référence à l'engagement des deux pays au sein de la coalition internationale conduite par les États-Unis contre le groupe État islamique en Irak. "Nos institutions démocratiques les plus sacrées ne sont pas à l'abri de la folie meurtrière inspirée par des mouvements terroristes", a déclaré le Premier ministre canadien Stephen Harper en rappel aux "événements dramatiques qui se sont déroulés" au Parlement fin octobre.

Apprentis djihadistes québécois

Un militaire avait été tué d'une balle dans le dos le 22 octobre devant le monument aux morts d'Ottawa avant que son agresseur soit abattu quelques minutes plus tard dans le Parlement. Deux jours plus tôt, c'est un autre militaire qui avait été victime d'un apprenti djihadiste au Québec. Avec le président français, Stephen Harper a indiqué avoir eu l'occasion de réaffirmer...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le lundi 3 nov 2014 à 21:16

    Même sur un sujet aussi important il finasse.

  • pichou59 le lundi 3 nov 2014 à 19:53

    le renoncement, que des mots!!!!