À Montpellier, le mystère de la colline empoisonnée

le
2

Visant manifestement les animaux, des aliments empoisonnés ont été semés la semaine dernière dans une zone fréquentée par des promeneurs et sportifs du dimanche. Plus de 200 cadavres de sangliers et pigeons ont été découverts vendredi.

«Promenade interdite» ; «Interdit aux chiens». Ces panneaux barrent depuis la fin de la semaine dernière les abords de la colline du Baillarguet, aux portes de Montpellier (Hérault). Étrange phénomène, depuis vendredi les animaux peuplant ces bois sont victimes d'un massif empoisonnement. Plus de 200 cadavres de pigeons et d'une dizaine de sangliers ont été découverts sur ce site de 450 hectares, à cheval sur les communes de Jacou, Clapiers, Prades-le-Lez, et Montferrier-le-Lez.

Le rendez-vous des sportifs et des promeneurs du dimanche

«C'est très surprenant, vraiment», témoigne Pascal, un habitant de Clapiers. Lui, qui vit à un jet de pierre du bois, affirme: «J'ai vraiment du mal à voir à qui profite le crime. Ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 23 jan 2014 à 09:04

    Moi, j'aurais commencé par les hommes...chienlit de la planète !...:-)))

  • LeRaleur le lundi 20 jan 2014 à 10:50

    Un essai sur les animaux avant l'essai sur l'homme.