À Marseille, le PS s'offre un duel explosif

le
2
Samia Ghali et Patrick Mennucci tiennent, dans un climat de tension, les deux derniers rôles des primaires socialistes de Marseille, après l'élimination de la ministre Marie-Arlette Carlotti dès le premier tour.

La tension restait vive lundi après le premier tour de la primaire PS de Marseille, devant désigner le candidat qui devrait affronter Jean-Claude Gaudin en mars prochain. Il faut dire que Marie-Arlette Carlotti, la ministre déléguée aux Handicapés, éliminée (avec 19,52 % des voix) par Samia Ghali (25,25 %) et Patrick Mennucci (20,65 %), a jeté un pavé dans la mare. Elle a dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Dimanche, Carlotti a dénoncé «un fonctionnement à plein régime du clientélisme», évoquant «des dizaines de minibus qui sillonnent la ville, des échanges d'argent, des intimidations, toute une organisation que je qualifierais de “paramilitaire”».

Ghali invite Carlotti à démissionner

Pour celle qui a fait cam...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le lundi 14 oct 2013 à 23:44

    Bah ! Si c'est trop foireux, le PS va bien exclure Samia Ghali pour faire passer Menucci ... Tout cela nous mène droit à une mairie Gaudin-FN ...

  • g.marti4 le lundi 14 oct 2013 à 22:40

    «il y a eu un vote des habitants des quartiers populaires, un vote communautaire, qui n'a peut-être rien à voir avec un vote socialiste. Il va y avoir un ressaisissement et le socialisme va retrouver ses marques».... Tiens, tiens... un vote communautaire ? Et c'est un socialo qui dit çà ? Fichtre !!!