À Marseille, la psychiatre d'un meurtrier nie toute négligence

le
0
Le Dr Danièle Canarelli est poursuivie pour homicide involontaire après un assassinat commis par l'un de ses patients. L'audience s'est tenue mardi au tribunal correctionnel de Marseille.

«Nous ne sommes pas ici pour juger la psychiatrie ou les psychiatres», annonce le président du tribunal correctionnel de Marseille, devant une salle essentiellement peuplée de collègues ou d'amis du Dr Danièle Canarelli, poursuivie - une première en France - pour homicide involontaire. Aux marches du palais, ses supporteurs sont massés, clamant sur des pancartes: «Ce procès est mon procès!»

Si le Dr Canarelli se trouve là, c'est parce qu'un des patients qu'elle suivait à l'hôpital Édouard-Toulouse a assassiné, le 9 mars 2004, Germain Trabuc, compagnon de sa grand-mère. Joël Gaillard avait été décrit depuis 2000, par au moins huit spécialistes, comme un schizophrène à tendance paranoïde, particulièrement dangereux. Or, le Dr Canarelli n'a jamais confirmé ce diagnostic. M...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant