À Marseille, hangar portuaire XXL cherche locataire et nouvelle vie

le
1

EN IMAGES - Le grand port maritime de Marseille vient de lancer un appel à projets multi-activités, pour aménager, à partir de 2019, le bâtiment et ses abords.

De Marseille, on connaît la bouillabaisse, le pastis - à consommer avec modération -, l'Olympique de Marseille, la Bonne-Mère ou encore le Vieux Port. Mais une halle portuaire, baptisée le J1, sans doute moins. Dans la même veine que la Halle Freyssinet à Paris, reconvertie en incubateur géant de start-up, ce bâtiment de plus de 25.000 m², répartis équitablement sur trois étages, est amené, lui aussi, à changer de visage.

Située à mi-chemin entre le MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) et les Terrasses du Port, la halle J1 sert actuellement de gare maritime internationale. Une activité qui lui a permis d'être à ce jour le seul rescapé parmi les hangars maritimes construits dans les années 20. Au rez-de-chaussée, les véhicules sont embarqués sur les ferries en partance vers l'Algérie. Au premier étage, les passagers sont accueillis. Le second étage accueille, quant à lui, l'institut de formation du port et de nombreux événements culturels, organisés par la ville de Marseille depuis 2013, année où la cité phocéenne avait été désignée capitale européenne de la culture.

» Lire aussi - Station F, la superbe métamorphose d'une halle ferroviaire

Le Port, qui reste propriétaire du J1, vient de lancer un appel à projets destiné à rénover ce bâtiment vieux de près d'un siècle. Mis à part une partie du rez-de-chaussée, conservée pour l'exploitation portuaire, les trois niveaux du bâtiment sont concernés par l'appel à projets. En plus de ces 25.000 m², le Port a aussi inclus 16.500 m² de terre-plein constructible et, en option, 700 mètres de la partie sud de la Digue du large. «Les projets devront être créateurs de recettes pour le port, nous ne sommes pas un service public, prévient Jean-Marc Forneri, président du Conseil de surveillance du port de Marseille-Fos. Nous voulons des programmes multi-activités et multi-filières (hôtel, espaces de travail partagés et culturels, salles de congrès...)».

100 à 200 millions euros d'investissements

Autrement dit, le bâtiment ne sera pas à 100% composé de bureaux, de logements ou de commerces. «Nous n'excluons pas d'avoir une partie en logements, comme une très belle maison de fonction pour le directeur du port (sic). Mais elle sera très minime», explique Jean-Marc Forneri. Les dirigeants du Port excluent également les boîtes de nuit ou les casinos. «Les projets que nous sélectionnerons devront être en rapport avec nos activités traditionnelles, à savoir le transport de personnes et de marchandises», ajoute Christine Cabau-Woehrel, présidente du directoire du port. «Nous espérons le retour des jeunes start-up marseillaises», glisse Jean-Marc Forneri. Pour l'heure, un certain nombre d'investisseurs européens ont fait part de leur intérêt pour ce projet représentant 100 à 200 millions d'euros. Le futur lauréat devra également payer au Port une redevance qui sera composée du droit d'entrée lors de la signature, d'un loyer fixe et d'un loyer variable indexé sur les activités économiques installées dans le J1.

Côté calendrier, la remise des offres initiales est fixée au 15 novembre de cette année. En mars 2018, un comité de sélection choisira trois ou quatre offres. Ensuite, les offres définitives devront être remises à l'été 2018 avant qu'un jury international désigne le lauréat à la fin de l'année prochaine. Les études, les autorisations et le lancement des travaux seront réalisés entre 2019 et 2021. «Le formidable succès du J1 lors de Marseille Provence 2013, avec près de 300.000 visiteurs, a prouvé qu'il était indispensable de réaménager et d'ouvrir au grand public ce site portuaire d'exception. Que les Marseillais retrouvent leur port!», conclut Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire LR de Marseille.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu il y a 2 mois

    Le louer à la C G T