A Marsac, éteindre les lumières évite des hausses d'impôt

le
0
Dans le village de Dordogne, l'extinction des feux dans la rue se fait à 22h30 depuis deux ans. Les économies réalisées ont permis d'éviter une hausse des impôts locaux.

Marsac n'a pas attendu la nouvelle réglementation sur l'éclairage pour agir. Cela fait deux ans que le village de Dordogne éteint ses lumières pour réaliser des économies. L'extinction ne se fait pas de 1h à 7h du matin, comme préconisé par la loi, mais plus longtemps, de 22h30 et à 6h30. Sur cette tranche horaire, été comme hiver, les lampadaires s'éteignent, ainsi que les lumières des bâtiments publics, des bureaux et de certains commerces. Dans les salles réservées aux associations, comme les gymnases, l'extinction est même automatisée. «En plus de ça, nous avons supprimé un lampadaire sur deux à certains endroits et nous avons réaménagé une partie de la commune pour remplacer les ampoules par des Led», explique le maire de la ville, Jean-Marie Rigaud, qui s'est lancé dans une vaste réflexi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant