A. Lucarelli : "Le football italien est un football malade"

le
0
A. Lucarelli : "Le football italien est un football malade"
A. Lucarelli : "Le football italien est un football malade"

Tandis que tous ses coéquipiers ont quitté le navire, cet été, Alessandro Lucarelli est resté fidèle à Parme. À 38 ans, le capitaine exemplaire des Ducali compte bien réussir son dernier défi, avant de tirer un trait sur sa carrière, à savoir remettre le club sur de bons rails. Mais avant de retrouver les terrains, le défenseur italien dresse pour nous le bilan de la saison passée et étaye le nouveau projet de Parme.

Commençons par les bonnes choses. Parme a explosé le record d'abonnements en Serie D avec déjà 8000 abonnés. Tu t'attendais à un tel soutien ? Je connaissais l'amour que les tifosi ont pour cette équipe. Mais je ne m'attendais certainement pas à que de tels chiffres soient atteints aussi rapidement. Atteindre 8000 abonnés en à peine dix jours, honnêtement c'était impensable. C'est encore une fois, une incroyable démonstration de l'amour que les tifosi portent à leur équipe.
Et donc tu es le seul rescapé de la saison dernière. Tu as dit que tu avais d'autres propositions. Qu'est-ce qui t'a convaincu de rester en Serie D dans ce cas ? Ça fait bientôt huit ans que je suis à Parme, et je suis à un âge déjà bien avancé. Je n'avais pas envie d'aller chercher un contrat ailleurs pour une ou deux saisons. Ma volonté était de finir ma carrière à Parme, peu importe le championnat. D'ailleurs, j'avais déjà dit en février, quand nous étions en plein milieu des problèmes, que je resterai quoiqu'il arrive. Je ne pouvais pas ne pas tenir ma parole.
Ça ne te fait pas peur de descendre en Serie D ? Non, absolument pas. Bien sûr, il faudra un certain temps d'adaptation. La Serie D est évidemment très différente de la Serie A. Il n'y a pas les mêmes joueurs et encore moins les mêmes stades. Mais je suis prêt pour ce nouveau défi. Le plus important pour moi est de le faire avec le maillot de Parme.
Nevio Scala (le nouveau président de Parme, ndlr) a dit que ça lui aurait plu que d'autres joueurs restent comme toi. Tu n'as pas essayé de convaincre d'autres coéquipiers ? Non, non, chacun doit faire comme il le sent. Certains joueurs ont encore leur carrière devant eux. C'est normal qu'ils suivent leur propre route. On ne peut pas leur reprocher de faire ce qui est bon pour leur propre carrière.
Beaucoup de joueurs ont quand même signé à Parme, cet été. Comment tu juges le nouveau groupe ? Le nouveau groupe travaille très bien. Il y a des garçons qui ont une grosse envie de montrer de quoi ils sont capables. Enormément de joueurs voulaient venir à Parme, car ça reste un grand club, même s'il est aujourd'hui en Serie D. L'enthousiasme et la motivation…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant