À Londres, Moscovici défend la France

le
0
Le ministre de l'Économie a «consolé» son homologue britannique après la perte de son triple A.

La City, Downing Street, le siège du magazine The Economist... Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a fait le pèlerinage dans les hauts lieux du libéralisme britannique, lors d'une visite de charme à Londres, lundi, pour convaincre de la vigueur des réformes du gouvernement. Rencontrant son homologue George Osborne trois jours après la dégradation du Royaume-Uni par Moody's, il l'a «consolé» en lui disant «qu'on peut vivre sans le triple A». Les marchés n'ont pas réagi brutalement à la nouvelle, tandis que la livre sterling reculait à son plus bas niveau depuis deux ans et demi.

Sans porter ouvertement de jugement sur les résultats de la politique d'austérité du gouvernement Cameron, Moscovici s'en est franchement démarqué. «Il ne faut pas ajouter l'austérité à la récession», plaide-t-il. «Il y a une différence, c'est qu'ils sont conservate...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant