A Londres, les rondeurs à l'honneur d'un week-end de la mode "grandes tailles"

le
0
Plus-Size Fashion Weekend, organisé en marge de l'édition officielle de la Semaine de la mode AFP PHOTO / JUSTIN TALLIS
Plus-Size Fashion Weekend, organisé en marge de l'édition officielle de la Semaine de la mode AFP PHOTO / JUSTIN TALLIS

(AFP) - Taille 38 et moins s'abstenir: à Londres, les formes généreuses étaient à l'honneur du premier "Plus Size Fashion Weekend", organisé en marge de l'édition officielle de la Semaine de la mode et de ses mannequins filiformes.

"Merci d'être telles que vous êtes!" lance à la foule l'une des organisatrices de cet événement de la mode "grandes tailles", qui se tient à la mairie de Shoreditch, quartier branché de l'Est londonien.

Ici, pas de tabou avec la nourriture, les paquets de chips et les cupcakes trônent à côté des portants de vêtements. Les femmes, pulpeuses, sont sur leur trente-et-un et n'entendent pas cacher leurs formes.

Pour ce week-end réservé aux tailles 40 et plus (taille 12 pour le Royaume-Uni, 8 ou 10 pour Etats-Unis/Canada), présentations de collections et leçons de mode, assurées par des blogueuses, se sont succédé jusqu'au défilé de clôture samedi soir.

En jupe, short ou bikini, les mannequins ont recueilli des applaudissements enthousiastes lors du show final. Le public exulte dès que l'une d'elles montre le moindre signe d'assurance.

La moitié sont des professionnelles, tandis que les autres, novices, ont été recrutées sur casting.

Hayley, 24 ans et taille 42, est mannequin depuis plus de cinq ans et défile aussi bien aux côtés de filles filiformes que pour des créations dédiées aux rondes. Elle s'insurge de voir que "des agences spécialisées pour mannequins rondes recrutent des filles qui font une taille 38. C'est insensé".

Treize stylistes ont été invités pour l'occasion, dont deux Françaises de la marque "Pauline et Julie" qui ont présenté un univers rock enchanté fait de tulle noir, de velours jaune moutarde et de longues robes à capuche façon Blanche Neige.

Malgré quelques couacs dans l'organisation, Riane Ward, créatrice du magazine en ligne "Evolve" et co-fondatrice de l'évènement, entend réitérer l'expérience l'an prochain, avec l'espoir qu'un jour la mode concernera tout le monde, peu importe le tour de hanches.

"A terme, nous espérons ne plus avoir deux shows séparés, et que tout soit regroupé en une seule Semaine de la mode. Mais pour l'instant, on veut donner une option aux femmes pulpeuses", explique-t-elle.

Outre cette première édition londonienne, d'autres villes organisent des défilés de mode spécialisés pour grandes tailles, dont New York qui accueillera sa "Full Figured Fashion Week" pour la cinquième année consécutive en juin prochain.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant