À Londres, l'Équateur offre un frigo à Julian Assange

le
0
Par ce geste, Quito entend démontrer que le fondateur de WikiLeaks pourra rester aussi longtemps que nécessaire dans son ambassade au Royaume-Uni, si aucune solution n'est trouvée pour permettre son départ en Amérique latine.

Julian Assange peut rester huit ans, ou même «deux siècles» à l'ambassade d'Équateur à Londres, selon Rafael Correa. Le président équatorien est tout à fait déterminé à offrir sa protection au fondateur de WikiLeaks dans la représentation diplomatique de son pays en Grande-Bretagne, jusqu'à ce qu'il puisse rejoindre l'Amérique du Sud. L'Australien éviterait ainsi une extradition vers la Suède, où il est accusé de viol et d'agressions sexuelles. Et tant pis si l'accueil d'Assange dans le quartier de Knightsbridge a été un peu improvisé.

Le personnel de l'ambassade aurait en effet été pris de court lorsque l'homme qui avait révélé des secrets du Pentagone est arrivé, le 14 juin dernier. L'ambassadrice elle-même, Ana Alba, a dû rapporter dans un premier temps un matelas gonflable de chez elle et le faire installer dans l'une des pièces du rez-de-chaussée. Il a aussi fallu acheter un réfrigérateur plus grand, car la petite ambassade londonienne n'avait p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant