À Londres, des cabanes pour SDF accrochées aux immeubles ?

le
0

EN IMAGES - C’est le projet d’un architecte pour répondre à la demande des centaines de personnes dormant dans la rue. Des abris temporaires en forme de nacelles, entièrement fonctionnels. Découverte.

Dans la capitale britannique, c’est un problème qui prend de plus en plus d’ampleur au fil des années. «Depuis 2010, le nombre de personnes sans-abri a augmenté de 77%», argumente l’architecte James Furzer, officiant au cabinet Spatial Design Architects à Londres. S’il n’a pas d’idée concrète pour stopper ce phénomène et sa croissance, il a en revanche l’ambition de venir en aide aux sans-abris, grâce à une invention peu commune...

Il a mis au point une nacelle en bois, pour fournir un abri temporaire aux personnes dans le besoin. Et où mettrait-on ces nacelles? Très simple: on les accrocherait aux façades des immeubles et des bâtiments de la ville! Et l’architecte insiste. En plus de venir en aide aux plus démunis, cette nacelle est «confortable, éclairée naturellement, avec un faible impact environnemental, et parfaitement fonctionnelle.» Ce projet a obtenu la sixième place d’un concours de design en Angleterre.

Peu de chances qu’un tel projet aboutisse

Soyons clair: cette solution, aussi noble soit-elle, ne réglera pas le problème des sans-abris. Par ce biais, James Furzer espère sensibiliser et montrer que des initiatives comme la sienne sont possibles... «Il est temps que nous changions d’attitude envers les personnes sans-abri», insiste-t-il. Ces nacelles seraient entretenues et gérées par des associations caritatives. Pour ne pas dénaturer les façades des bâtiments sur lesquelles elles seront accrochées, l’architecte à même pensé à décliner différentes sortes de nacelles selon l’environnement.

Néanmoins, même avec toute la bonne volonté du monde, il est peu probable qu’un tel projet aboutisse pour une simple question de droit... Difficile d’obtenir une autorisation qu’une telle construction puisse être accrochée sur un bâtiment (public ou pas). L’année dernière, Le Figaro Immobilier vous rapportait l’existence d’un projet novateur du même acabit, lancé sur Kickstarter. L’objectif: trouver une utilité aux panneaux publicitaires, en les transformant en abris pour SDF. Si l’idée n’était pas inintéressante, elle n’a pas suscité un intérêt assez prononcé pour que les fonds nécessaires à sa réalisation soient réunis...

Enfin notons, que si beaucoup d’idées comme celles-ci existent - ce qui est une bonne chose - certaines sont tout de même réalisables et réalisées. Le géant suédois du mobilier Ikea a déjà testé des maisons pour les camps de réfugiés en Iraq et en Éthiopie. D’une surface de 20mètres carrés, elles peuvent accueillir cinq personnes et ont une durée de vie dix fois supérieure aux tentes classiques!

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant