À Liverpool, vous pouvez devenir propriétaire pour 1,30 euro

le
0

VIDÉO - C'est le but d'un programme d'accès au logement consistant à réhabiliter un quartier de la ville complètement délaissé : une livre la maison, moyennant (tout de même) quelques obligations pour le futur propriétaire.

Difficile de faire moins cher. À Liverpool, un chauffeur de taxi est devenu l'heureux propriétaire d'une bâtisse de briques rouges de type victorienne pour... une toute petite livre, soit environ un euro et trente centimes. Comment a-t-il pu bénéficier d'une telle offre: il a été le premier à profiter d'un insolite programme d'accès au logement consistant à faire revenir la population dans un quartier populaire devenu désertique... et composé uniquement de maisons délabrées, barricadées, ou plus personne ne veut s'installer. Une vingtaine d'entre elles ont été mises en vente pour 1,30 euro.

Devenir propriétaire - pour ce prix défiant toute concurrence - dans ce quartier implique néanmoins certaines obligations: être un primo accédant, avoir un emploi stable, et enfin promettre de rénover la maison afin d'y vivre au minimum pendant cinq ans. Le chauffeur de taxi Jayalal Madde réunissait tous ces éléments. Une fois les travaux terminés, il a emménagé avec sa famille (sa femme et ses deux filles) dans sa nouvelle maison, quasiment un an après l'avoir rachetée. Elle était vide depuis quasiment vingt ans, rapporte le journal local Liverpool Echo.

Environ 38.000 euros pour rénover l'ensemble de la maison

Parquet, plomberie, meubles... Les travaux de rénovation de la maison ont débuté au mois de mai dernier, et les finitions sont en cours. Au total, Jayalal Madde a dépensé environ 30.000 livres (38.000 euros) pour donner une seconde vie à cette maison d'un étage, qui était à l'origine divisé en deux appartements bien distincts. C'est donc une belle histoire pour cette homme originaire du Sri Lanka - arrivé à Liverpool il y a huit ans - qui a été choisi parmi les 1000 autres acheteurs potentiels. «Monsieur Madde a un véritable attachement pour la région, et je suis heureux de constater le travail qu'il a accompli», a constaté le maire de Liverpool pendant une visite de la maison, racontée par le Daily Mail.

Cette année, plusieurs histoires similaires d'accès à la propriété pour une somme très modiques sont survenues. Ainsi, en octobre dernier, pour lutter contre le dépeuplement qui touche leur région, plusieurs communes siciliennes cassaientent les prix de l'immobilier en mettant des propriétés en vente pour 1 euro. Plus cocasse - ou triste, c'est selon - l'histoire de ce propriétaire américain de Détroit qui, désespéré de ne pas arriver à vendre sa maison, a décidé de brader son prix en l'échangeant contre... le nouvel iPhone 6, qui venait tout juste de sortir en magasin.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant